EN FAMILLE !
(A partir de 8 ans)

Mais qui donc est ce malade d’importance au chevet duquel se retrouve ce chirurgien-bricoleur à la retraite très amusé de reprendre du service ? Quel client célèbre a déniché ce bidouilleur et quel est cette fois-ci l’enjeu de cette intervention à corps ouvert ?
En tout état de cause l’opération s’annonce délicate !...
Ce mercenaire à la solde des opprimés et des plus faibles ne lésinera pas sur les moyens pour arriver à ses fins !...
Equipé de matériel de pointe tel que caméra vidéo endoscopique, maillet anesthésique dernier cri, scalpel, ouvre-boîte, scie St Joseph, il ira faire un petit tour dans les entrailles tumultueuses de son patient, il s’y perdra avec plaisir, y découvrira de nouveaux recoins inexplorés et peut-être en ressortira-t-il avec l’envie d’écrire quelques pages supplémentaires à verser au dossier d’un mythe immortel...
Quoiqu’il en sera il accomplira sa mission avec un petit peu de sérieux, beaucoup d’humour et le professionnalisme qu’on lui reconnaît !



 




Spectacle conçu par Alain Moreau et créé avec la complicité de Maxime Durin et Dimitri Joukovsky

Réalisation marionnettes, scénographie et mise en scène : Alain Moreau
Jeu : Alain Moreau et Jean Dekoning
Régie : Céline Robaszynski
Aide à la création : Céline Robaszynski et Julie Tenret
Création des musiques: Max Vandervorst
Création des éclairages: Dimitri Joukovsky
Conseils techniques et traitement des images : Benoit Moreau
Collaboration à la scénographie : Céline Robaszynski et Michel Van Brussel



src="https://www.youtube.com/embed/PgfOTxbbxBk"


Ce qu'en dit la presse...

« Un spectacle tout en finesse regorgeant d’une rare inventivité et de trouvailles propres aux fantoches de haut niveau. Où l’on sait insuffler à des babioles (inertes) un supplément d’âme, preuve de la marque d’artistes accomplis.
Et au terme de l’intervention, absolument palpitante, on a qu’une seule envie: aller embrasser fissa ces magiciens-chirurgiens pour leur si beau travail.
Lyne Crevier, Ici Montréal

« Le Tof Théâtre sort son “Bistouri” pour plonger dans le ventre d’un personnage bien connu des fables. Sous la toile blanche d’un hôpital de campagne, on s’épate du fourbi amassé, de leur manipulation de grande marionnette et de leur humour endoscopique. Une opération réussie… »
Laurent Ancion, Le Soir









Fiche technique téléchargeable en cliquant sur la clef anglaise